Le chant des cerises

Expériences et conception en permaculture

Utilisation de l’espace par la volaille

Peu après notre arrivée, nous avons acheté quelques poules, rejointes par un canard que nous avons récupéré par la suite. Il n’est généralement pas conseillé d’introduire les animaux avant d’avoir les cultures censées les nourrir en place, mais nous voulions nous familiariser dès que possible avec la volaille pour pouvoir observer leur fonctionnement et ainsi les intégrer dès le début à la phase de conception. Nous commençons à avoir les premiers retours d’expérience. Un des points négatif au sujet de l’élevage de la volaille est leur utilisation de l’espace, grossièrement retranscrite sur la figure qui suit.

Utilisation de l’espace par nos deux poules et notre canard.

 

En clair, au lieu d’aller explorer le vaste monde, les poules restent proches de la maison et du potager, deux espaces où elles sont pour l’instant plus une gêne qu’une aide précieuse, à ce stade du projet. A bien y regarder, cela n’est pas si étonnant, car en définitive rien n’a été fait pour favoriser une exploration plus poussée du terrain. Les différents moyen d’action pour influer sur l’utilisation des zones géographiques sont résumées en dessous. C’est sur ces facteurs qu’il faudra jouer, une fois nos idées plus au clair sur l’intégration de la volaille sur notre lieu, pour que les poules soient poussées là où nous le voulons par leur instint, plutôt que par des énergumènes brandissant des balais comme c’est le cas actuellement.

Orienter l’utilisation de l’espace par la volaille

Un certain nombre de critères peut aider à varier l’utilisation de l’espace par la volaille, que ce soit en rendant des zones inaccessibles, désirables, ou en induisant certains comportements

Clôtures

La clôture est l’élément le plus concret pour contraindre les allers et venues de la volaille. Elle peut être fixe ou mobile. La hauteur de la clôture dépend de l’espèce et de la race considérées1 :

Espèce Hauteur de clôture Dimension de la maille
Poules 2m 5cm
Canards 1m 6cm
Oies 1m 6cm
Pintades 1m 6cm
Dindons 2m
Paons, Pigeon, Caille, Faisan Imparcable, ou pas de clôture utilisée
canard permaculture

Notre canard, derrière une clôture inadaptée pour la volaille.

Concernant les poules, je suppute que la hauteur pourrait être abaissée si les poules ne peuvent pas voir à travers, et si le haut de la clôture ne permet pas de se percher (avec par exemple du grillage mou, des plates grimpantes, des élément perturbateurs situés sur les piquets)

Couvert aérien

Natives des jungles sud-asiatiques, les poules préfèrent un couvert aérien qui leur permet de se protéger de la menace que représente les rapaces. Un couvert aérien apporte également de l’ombre (voir plus bas). Dans les études scientifiques effectuées, les poules préfèrent le couvert d’arbres aux herbes courtes (même près d’une clôture)2.

Points d’eau

Surtout en période de forte chaleur, l’eau est essentielle à la volaille. Aussi faut-il prévoir l’accès à l’eau de manière stratégique, car les bêtes auront tendance à ne pas trop s’éloigner. Si le troupeau comporte plusieurs coqs, il est important de fournir un point d’eau pour chaque coq, de telle manière qu’aucun coq ne doive franchir le territoire d’un autre pour s’y rendre.

Ombre

Lorsque les températures sont trop importantes, nos poules restent une bonne partie de l’après-midi à proximité des bâtiments ou sous l’ombre imposante d’un pyracantha.

Abris

Une poule en parcours libre peut marcher jusqu’à 2,5 km en une journée, mais même si elles peuvent s’éloigner jusqu’à 200 m de leur poulailler, elles restent en général dans un périmètre de 20 m3. Le placement du poulailler est donc capital, et il faudra prévoir une accumulation de fertilité près du poulailler qu’il faudra gérer (poulailler mobile, exportation, choix d’espèces végétales gourmandes …).

Végétation au sol

Notre volaille ne circule pas parmi les hautes herbes. Par contre elles cherchent souvent de la nourriture là où les herbes sont bas et où l’on a fauché. Il est possible de définir des zones fréquentées par les volailles en fauchant certains chemins et certaines zones. Prendre en compte également la végétation qui peut servir d’abris (voir au dessus). Je n’ai pas encore trouvé le type de paysage idéal, entre besoin de protection par une végétation haute et le besoin d’espace dégagé pour voir venir les prédateurs.

Élément protecteur

Il nous a été plusieurs fois rapporté que les poules s’éloignaient plus du poulailler en présence d’un coq pour les protéger. De même la volaille va bien plus loin, à ma rencontre, lorsque je travaille dans la même zone assez longtemps.

Éléments indispensables à une fonction donnée

Les volailles ont besoin de remplir certaines fonctions nécessitant un élément particulier. Par exemple pour se protéger des attaques parasitaires, les canards ont besoin d’un point d’eau (ou à défaut d’une bassine où ils peuvent plonger leur tête) et les poules d’un endroit sec pour prendre des bains de poussière. En plaçant ces éléments judicieusement, on peut pousser les volailles à explorer certaines régions, comme il a été démontré dans une étude concernant le placement des bains de poussière des poules4.

 

Annonce: je cherche pour l'automne prochain des graines de variétés connues de feijoa, d'amélanchier, de goumi (elaeagnus multiflora), de chalef (e. umbellata), et de ragouminier (prunus tomentosa). Si vous avez la chance d'avoir de tels fruits dans votre jardin, vous pouvez aider notre projet, en prenant contact avec moi, merci !

Meta-données





  1. Permaculture 1, David Holmgren et Bill Mollison. p. 100.
  2. What makes free-range broiler chickens range? In situ measurement of habitat preference, Marian Stamp Dawkins et al. Animal Behaviour  Volume 66, Issue 1, July 2003, Pages 151–160
  3. Herbage intake and use of outdoor area by organic broilers: effects of vegetation type and shelter addition, M.G. Rivera-Ferre et al. NJAS – Wageningen Journal of Life Sciences  Volume 54, Issue 3, 2007, Pages 279–291
  4. Factors involved in the improvement of the use of hen runs, Esther Zeltner and Helen Hirt. Applied Animal Behaviour Science  Volume 114, Issues 3–4, 1 December 2008, Pages 395–408

Participez !

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notify via Email Only if someone replies to My Comment

Flickr Widget